Conditions de vie naturelles

Conditions de vie, une clé pour la santé de votre cheval

 

L'homme et le cheval sont deux espèces différentes, et ce qui parait bien pour nous, n'est pas toujours applicable sur d' autres animaux. Quand on veut s'occuper d'un animal comme si c'etait un humain, c'est justement la façon de le rendre malade! Pour comparer, l'homme est un prédateur, omnivore, qui se nourrit par portions 3 fois par jour et qui dort quand il fait noir, c'est un habitant des cavernes (on se sent bien et en sécurité dans notre maison). Le cheval est un animal de fuite, une proie, un herbivore, qui mange en petites quantités 17h sur 24 et qui n'a pas de rythme jour/nuit. Le cheval ne fait pas de nid, il ne dort pas dans une niche ou d'autres espaces fermés. Il se repose par petites intervales distribuées sur les 24h, environ 3-4h en total. Le reste du temps il broute en marchant, tête près du sol et il interagit avec d'autres chevaux (grooming, jeux, séduction, etc.)

 

Le cheval a donc des besoins physiologiques qui sont complètement différents des humains! 'Oui, mais il est toujours content de rentrer en box' pouvez vous me dire. Oui, d'accord, il peut être content de rentrer au sec et de manger après une journée humide et froide. Mais si vous laissez la porte ouverte, il va ressortir assez vite!

 

La nourriture

 

La taille de l' estomac et la longueur des intestins du cheval sont adaptés à la reception continue de nourriture. L'acide gastrique est produit en continu (différement des carnivores), ce qui veut dire que cet acide attaque les parois de l'estomac quand il est vide. Les bactéries dans les intestins qui jouent un rôle important dans la digestion, peuvent mourir si le cheval n'a rien à manger pendant plusieures heures. C'est pourquoi la nourriture (foin ou herbe) doit être disponible à volonté pour chaque équidé.

 

Le cheval doit toujours manger en position tête basse, pour user correctement ses dents et pour ne pas respirer la poussière. C'est une position optimale et détendue pour les muscles du cou et du dos, autant que pour la respiration et la digestion.

 

C'est difficile de reproduire la varièté des plantes que les chevaux mangent dans la nature mais on peut essayer d'approcher les conditions naturelles, voici quelques astuces:

 

1. Semer des herbes aromatiques et autres plantes dans la prairie, planter des buissons et des arbres (non-toxiques).

2. Donner du foin si les chevaux le mangent, même en été.

3. Proposer des fruits, des légumes, des branches d' arbres fruitiers, de saule.

4. Complèter avec des graines, de la luzerne, des mineraux, de l'argile et d'autres minéraux.

5. Aménager un plan d'eau ou un endroit humide dans la prairie pour diverssifier la flore.

6. Utiliser des engrais naturels comme de la vulkamin, le calcaire, le sel, la souffre, la chaux, le composte et les EMa.

7. Faire un système de rotation des parcelles et laisser manger l'herbe quand elle est longue.

 

Photo: mon cheval Salvador, un esapgnol de 20 ans, se sent très bien avec le frois et de la neige

 

 

 

Le mouvement

 

Idéalement chaque cheval devrait marcher 15-20km par jour pour rester en bonne santé, comme il le fait dans la nature. Cette condition est difficile à atteindre pour nos chevaux domestiques ce qui augmente fortement le risque de maladie et les problèmes de sabots. Le métabolisme et les organes internes du cheval fonctionnent de façon optimale quand le cheval marche calmement (comme quand il broute), ce mouvement est très bénéfique pour le travail des intestins et la circulation sanguine.

 

Les sabots aident à faire circuler le sang dans le corp avec leur fonction de pompe (le mécanisme du sabot). Si le cheval est à l'arrêt, même pour la nuit, son cœur va devoir travailler plus dur afin d'assurer l'appovisionnement en oxygène et en nutrimants de toutes les parties du corp.

 

Le mouvement est indispensable pour les sabots sains. Ils ont besoin de mouvements pour la circulation sanguine et pour le métabolisme (la pousse de la corne). Sans stimulation par mouvement les sabots se reserrent, la corne pousse plus lentement et est de mauvaise qualité, les fourchettes pourrissent car la repousse est ralentie, les problèmes comme la galle de boue, la maladie de la ligne blanche et autres apparaissent.

 

C'est très important de stimuler le mouvement et de motiver le cheval à bouger très régulièrement sur des terrains diversifiés. Un aménagement de type 'paddock paradise' peut résoudre ce problème pour les propriétaires avec un terrain relativement petit. Des dalles de béton, des cailloux, des graviers ou d'autres matériaux stabilisants et durs peuvent être choisi pour aménager les chemins et stimuler les sabots.

 

Un animal grégaire

 

Un équidé peut survivre seul dans les conditions domestiques mais si cela arrive dans la nature, il ne vivera pas longtemps comme il sera une proie très facile. Un cheval qui est seule vit un stress permanent, même si les signes sont parfois très subtils. Il ne réflechit pas comme un individu, le cerveau du cheval fonctionne en mode 'nous', le troupeau. Dans un troupeau, tous les membres sont constamment concient de ou se trouvent les autres chevaux et ils agissent comme une groupe, pas comme des animaux solitaires. Ils vont se déplacer pour boire tous ensemble, ils boivent un après l'autre et ils partent. Quand il y a des chevaux qui dorment il y a un ou plusieurs qui suiveillent les environs, puis c'est au tour des autres.

 

Le psyche est très important pour la santé des chevaux, comme des humains. Les chevaux enfermés dans leur boxes souffrent souvent de coliques, d'ulcères, de tics nerveux ou de problèmes comportementaux.

 

Pourquoi le box ne convient pas

 

- Manque de lumière. Les chevaux ont besoin de la lumière du soleil pour leur système immunitaire et le metabolisme

- Manque d’oxygène. Un espace clos est vite saturé de CO2, d'humidité, de poussière et de microbes pathogènes

- Manque de mouvement. Cet aspect raccourcit l'espérance de vie du cheval comme il a de l'influence sur tout les systèmes du corps.

- L'ammoniac. L'urine et les crottins se décomposent en produisant de l'ammoniac, une substance toxique qui attaque la corne des sabots et que l'on retrouve aussi dans l'air (ce qui renforce les allergies, l'enphysème, la toux) et même dans les mangeoires et dans abreuvoirs!

- Nutrition mal équilibrée, carences en certains éléments alimentaires. Malheuresement, il y a très peu d'ecuries qui donnent du foin de bonne qualité et à volonté. Par contre on voit toujours des rations énormes de graines moulus, du maîs, de la mélasse et autres substances non-adaptés pour des équidés.

- Manque de contacts sociaux mêne aux problèmes de santé comme des coliques, des ulcères, des tics nerveux et des changements du comportement.

- Concentration importante de germes pathogènes, car ils aiment beaucoup l'environnement humide, sans rayons UV et 'air frais.

- Posture non physiologique (tête haute) afin d’être au contact visuel de l’environnement et pour accéder à la nourriture et l’eau.

- La charge prolongée non physiologique des talons (à cause de la position tête haute) provoque leur déformation ainsi que celle des parois latérales.

- Les sabots se déforment à cause du sol mou (litière)

- Le mécanisme des sabots est fortement réduit, même si le cheval n'est pas ferré, car le sol mou n'offre pas assez de résistence pour écarter la boîte cornée.

- La corne produite est de mauvaise qualité à cause du manque de mouvement (diminution de la circulation sanguine !).

- Il y a pas de contact avec de l' eau, la corne s’assèche.

 

Parage naturel et conditions de vie

 

C'est très difficile, voir impossible, de maintenir les sabots en bonne santé, si le cheval vit en box. Pour pouvoir traiter un sabot malade il est indispensable de créer des condition de vie adaptées, sinon le traitement risque d'échouer. Les pareurs Strasser acceptent des nouveaux clients uniquement si leurs chevaux vivent en stabulation libre.

 

Attention, stabulation libre ne veut pas dire que vos équidés sont dans la boue et les crottins 24h sur 24h. C'est important de retirer les crottins tout les jours et de laisser vos chevaux manger leur foin sur un sol dur et sec.

 

Photo: nos chevaux dans leur abri ouvert en hiver

Qui suis-je

 

Tanja Fomenkova, spécialiste des soins des sabots selon laméthode Strasser, diplomée par l' Institut de Pédicure Equin (Selle-en-Coglés, France). Je suis basée à Grez-Doiceau, Belgique.

 

Mon parcours vers le parage Strasser

Contact

 

T. 0032 490 646447

E. tanja.fomenkova@yahoo.com

W. www.podologie-equine.be

Tarifs et conditions

 

Cliquez ici

Copyright @ All rights reserved