Pourquoi laisser son cheval pieds nus

"Nous sommes dans une situation incompréhensible: les professionnels connaissent les effets nocifs des fers à cheval, mais enseignent le ferrage!" Bracy Clark, 1808, 'Series of original experiments'

 

Pourquoi laisser son cheval pieds nus?

 

1. Le fer réduit fortement le mécanisme du sabot. Le mécanisme du sabot est le mouvement (écartement et abaissement) de la boîte cornée à l'appui. Cet élargissement permet au flux sanguin de remplir les vaissaux dans le chorion. Hors appui le sabot se resserre et le sang part par les veines vers le cœur. On appelle les sabots les quatre cœurs 'auxillaires' du cheval, à cause de cette fonction importante.

 

Voici une vidéo explicative avec l'aide d'un modèle de sabot:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La voute solaire, conique et concave, ne peut pas s'abaisser si'elle est fixée par le fer dans son diamètre. La boîte cornée ne peut pas s'écarter près du sol; elle se déforme, sous le poid du cheval, de façon non-physiologique dans la couronne. Ce mouvement ovaloîde provoque entre autre des seimes dans la paroi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand le flux sanguin est réduit, le chorion du sabot ne reçoit pas suffisament de nutriments. La production de la corne est alors ralentie, la connexion lamellaire devient de plus en plus faible, la corne est fragile et déformée.

 

Mais les conséquences pour le corp entier vont encore plus loin. Le cœur doit travailler plus dur pour pomper suffisamment de sang, il est surchargé, surtout quand le cheval vit en box et qu'on lui demande de fournir un effort physique important. C'est connu que les chevaux d'endurance qui prestent pieds nus, récupèrent leurs rythme cardiaque plus vite que les chevaux ferrés.

 

2. Les fers provoquent la contraction des sabots

 

La forme naturelle du sabot est conique (plus large en diamètre pour les chevaux de trait et les chevaux de selle, plus étroite pour les ânes et les poneys). Le sabot ferré pousse dans un diamètre fixe. A chaque pose de fer sur un sabot paré, le diamètre est un petit peu diminué et la paroi repousse plus verticalement à cause de la contrainte par le fer.

Nous avons tellement l'habitude de voir des sabots étroits que nous ne nous rendons plus compte qu' il s'agit d'une déformation pathologique. Voici un sabot sain et un sabot contracté, vue de la sole:

(Attention, la contraction peut-être le résultat de mauvaises conditions de vie (manque de mouvement, litière molle, parage inadapté) et pas seulement du ferrage).

 

Les sabots contractés souffrent de mauvaise circulation sanguine; au lieu de s'élargir à l'appui, ils se referment. Le seul mouvement possible est dans la couronne et les glomes. La pression dans la boîte cornée mène à la perte osseuse des bords de la troisième phalange (et possiblement à la fracture de la phalange affaiblie), provoque des nécroses de l'os et d'autres tissus, la pourriture de la fourchette, la gale de boue, le syndrôme naviculaire et finalement la fourbure.

 

Les conséquences sont le plus graves pour les poulains ferrés avant l'âge de 5 ans, quand les processus palmaires de la troisième phalange sont encore en croissance. Dans un sabot ferré, la troisième phalange va se développer avec les processus palmaires incurvés en forme de 'U' et cette déformation est irréversible.

 

La phalange à gauche sur la photo vient d'un sabot contracté. Les processus palmaires sont incurvés, les bords sont décalcifiés par la pression et la pointe présente une encoche (perte osseuse) suite à la pression par la position trop raide dans la boîte cornée.

Source: http://www.hosshoofho.com/reversing-contraction.html

 

3.Troubles du métabolisme

 

La croissance de la corne est nécessaire pour éliminer des déchets protéiniques du corps. Les protéines qui n'ont pas été utilisées dans d'autres parties du cops se transforment en kératine et autres éléments de la corne et des poils. Si les sabots poussent plus lentement, ses déchets protéiniques restent circuler dans le sang et doivent être éliminés par d'autres organes du métabolisme. Chez les chevaux ferrés depuis longtemps, les valeurs des fonctions rénales et hépatiques sont typiquement altérés dans les analyses de sang.

 

4. Fonction nerveuse

 

Avec la circulation sanguine réduite, la manque d'oxygène et de glucose empêche le renouvellement du potentiel ionique des terminaisons nerveuses. C'est à dire que le cheval ne ressent plus la douleur et peut marcher sans hésitation car les nerfs sont anesthésiés. L'absence de douleur est une absence de protection naturelle du corp; le cheval ne montre aucun symptôme même si les dégâts dans les sabots se développent depuis longtemps.

 

Le fer "endort" , masque la douleur et rend impossible un diagnostique correct et l'application d'un traitement necessaire. Par contre, au déferrage, quand le cheval est paré correctement, la circulation se remet en route et le cheval sent les lésions ,il marche "sur des oeufs" ou il boîte. Il commence à faire des abcès pour éliminer des tissus nécrosés ou il fait une fourbure.... Cette souffrance n'est pas une conséquence du déferrage, mais des dégâts provoqués par les fers pendant des années. Le plus longtemps le cheval est ferré, le plus importants sont les dégâts et le plus difficile est la transition pieds nus.

 

5. Autres dégâts

 

- Problèmes tendineux et musculaires,

- perte de l'absorption de chocs et donc lésions articulaires, arthrose,

- destruction de la paroi par les clous,

- perte de sensibilité par apport au terrain,

- vibrations du fer causent des altérations des capillaires (syndrome de Raynaud)

- déformations de la paroi, seimes, fissures,

- modification des allures,

- blessures, dégâts à la patûre et aux chemins en terre

 

 

 

 

Cet article n'est qu'un résumé des chapitres principaux du livre "Le ferrage, un mal nécessaire" de Dr. H. Strasser. Vous pouvez commander ce livre sur Amazon en Anglais ou chez moi en Français.

 

 

Qui suis-je

 

Tanja Fomenkova, spécialiste des soins des sabots selon laméthode Strasser, diplomée par l' Institut de Pédicure Equin (Selle-en-Coglés, France). Je suis basée à Grez-Doiceau, Belgique.

 

Mon parcours vers le parage Strasser

Contact

 

T. 0032 490 646447

E. tanja.fomenkova@yahoo.com

W. www.podologie-equine.be

Copyright @ All rights reserved