Sabot sain, il est comment

Le sabot sain, à quoi ressemble-t-il?

 

Souvent, en discutant avec les propriétaires, je constate que chacun a son image d' un sabot sain. On a l'habitude de voir des sabots plats, déformés, avec des talons hauts ou fuyants, dissymétriques, avec des couronnes courbes... Même dans certains livres d'anatomie et maréchalerie on voit des images de sabots pathologiques, présentés comme tout à fait normaux. Le discours classique des professionnels des soins des sabots se limite à 'ce cheval a toujours été comme ça', ou alors 'il ne boîte pas, alors ça va'.'

 

1. Posture et démarche

 

Bien sûr, un sabot sain est tout d'abord un sabot fonctionnel. Le cheval doit être à l'aise sur tout type de terrain (à la condition qu'il vive en marche au quotidien sur ce type de terrain 24h sur 24h), à pieds ou monté. Il est volontaire et motivé, ne présente pas de gêne ni boîterie au niveau des sabots et sa posture en statique est carrée et détendue. Les métatarses et les métacarpes (les os appellés aussi les cannons) sont parrallèles et verticaux et il n'y a pas des tensions musculaires visibles si le cheval est au repos.

 

Si le cheval met ses antérieurs en avant et les postérieurs sous son ventre, il a probablement mal aux pieds dans la région de la pince (position typique des fourbus avec les lamelles enflammées).

Une position 'antérieurs sous le ventre' peut être indicatrice des douleurs dans la région des talons / barres des antérieurs, tous les quatre membres sous le ventre, brassicourt, cagneux, panard, high / low et autres déviations d'aplombs ne sont pas un hasard. Même si un poulain est né avec une déviation d'aplombs, un parage correct et beaucoup de mouvements sur sol dur, dès les premiers jours après la naissance, devraient aider dans la plupart des cas. Dans la nature, les poulains suivent leur mère et le troupeau directement après la naissance. L'usure des sabots et l'exercice sur terrain varié est la meilleure thérapie.

Voici des photos trouvées sur internet. Le cheval à gauche met ses antérieurs sous lui et doit contracter les muscles des épaules pour éviter la douleur dans la région des talons/barres aux antérieurs (position typique des chevaux naviculaires). Le cheval au milieu se tient sous lui, les muscles sont visiblement contractés. A droite: un cheval peut devenir brassicourt comme conséquence de l'évitement de la douleur installée depuis longtemps.

Le déviations d'aplombs comme brassicourt, panard, cagneux etc. peuvent indiquer une douleur au niveau des pieds. Cela est trop peu pris en considération par les professionnels dand le milieu de l'équitation, comme les éleveurs, les entraineurs, les maréchaux ou même les vétérinaires.

 

 

 

Il y a beaucoup d'autres signes de douleur ou d'inconfort, dans les sabots ou ailleurs dans le corps, qui peuvent alerter le propriètaire: modifications des allures, précipitation ou, au contraire, ralentissement ou refus d'avancer. Il y a parfois aussi des changements de comportement, qui sont souvent interpretés comme 'de la paresse', 'de l'angoisse', 'de l'agressivité' et autres.

 

Le cheval qui n'a pas de douleur donne bien ses pieds et peut rester calme et collaboratif pendant le parage (s'il est éduqué et habitué). Il est à l'aise sur sol dur et caillouteux avant et après le parage.

Un cheval et un poney après le parage. Les deux se tiennent bien 'carré'; avec les métatarses et métacarpes verticaux, l'alignement osseux est correct et le garrot et la croupe sont à la même hauteur.

2. Le sabot vu de devant

 

Le sabot sain est symétrique (même hauteur en interne et en externe), la couronne est horizontale au sol et droite, la corne est lisse et égale, les lignes de croissance sont parallèlles et légèrement visibles, elles se trouvent réparties de façon homogène sur la boîte cornée, les parois internes et externes sont droites et s'ouvrent en cône vers la sole.

Un sabot sain d'un cheval de selle, vue de devant, (il y a une petite seime)

Les lignes de croissance forment des vagues et la couronne est en vague aussi (elle devrait être droite)

Un sabot sain d'un poney shetland

Le sabot d'un cheval fourbu, avec les lamelles étirées et noires, des lignes de croissance prononcées et des cartilages ressortis très haut de la boîte cornée

Sabots dissymétriques: la paroi externe est plus haute, la paroi interne est evasée, la couronne n'est ni droite ni horizontale

Le sabot est très contracté, les parois sont presque vérticales. Cette forme est normale pour le sabot d'un âne mais pas pour un cheval

3. Le sabot en profil

 

En regardant les sabots de profil nous pouvons avoir une idée de l'alignement des phalanges et de la position de la troisième phalange dans la boîte cornée. C'est important de connaître les structures internes du sabot, l'alignement osseux, la position et la forme de la phalange dans un un sabot sain pour reconnaître des situations pathologiques.

'Manuel d'orthopédie des sabots du cheval', Dr. H. Strasser. (L'angle de la couronne peut être supérieur à 30 degree chez les ânes et inférieur de 30 chez les chevaux de trait, cela est considéré comme normal).

 

Avec les proportions et les angles indiqués sur le dessin, la phalange est parallèle au sol, l'alignement osseux est en forme de lame de ressort et le poid est distribué de façon harmonieuse dans la boîte cornée.

 

Voici des exemples de sabots sains:

Antèrieur gauche, poney shetland

Antérieur gauche, croisé Frison

Postérieur gauche, poney shetland

Postérieur gauche, Irish Cob

En regardant les sabots en profil nous pouvons constater, à part les angles, si la ligne des poils est droite, si les tubules de la paroi sont inclinés sous le même angle, si la corne est lisse et droite (signe de la connection lamelaire forte). On regarde aussi si les cartilages latéraux sont bien placés.

Ce sabot est trop 'plat', il nous manque de la hauteur et de la matière en dessous (l'épaisseur de la sole). Les tubules de la paroi sont couchées, les talons sont fuyants, la couronne forme une vague

La corne du sabot est fragilisée, les tubules sont perturbées et lésées. Les causes sont la forme du sabot non-physiologique et les conditions de vie (box, manque du mouvement)

Fourbure chronique. La paroi est complètement détachée de la phalange, elle est presque horizontale au sol

Un pied 'bot'. La couronne est presque horizontale, il y a une grosse bascule de la phalange à cause des talons beaucoup trop hauts

L'angle de le pince est trop raide pour un antérieur, l'alignement des phalanges n'est pas harmonieux (trop raide), les tubules de la paroi ne sont pas enclinées avec le même angle

La couronne est courbe au lieu d'être droite, les cartilages sont fort visibles, ils sont remontés

Le sabot sain, vue de la sole, présente une forme ronde pour les antérieurs et ovale pour les postérieurs. La sole est concave, avec une concavité plus prononcée sur les postérieurs. La fourchette est large et épaisse, les barres sont droites et courtes (mi-longueur de la fourchette). Les glomes sont bien ouverts et développés. Sur un antérieur les glomes et la fourchette prennent environ 3/5 de la longueur, sur un postérieur environ 3/4 de la longueur du pied.

4. Le sabot , vue solaire

Un antérieur sain d'une ponette Welsh

Un postérieur sain d'un Quarter

Dans les sabots sains, la concavité se préserve d'elle-même entre les parages. La corne de la sole est dure et n'est pas coloré de jaune (signe d'inflammation) ou de rouge (hémathomes), elle ne doit pas présenter dee signes de pourriture (noir, mauvaise odeur). La paroi est de même épaisseur partout, sauf dans la pince, ou elle peut être plus fine à cause de l'usure naturel ou du parage. Les barres sont de la même épaisseur que la paroi mais toujours plus basses que la paroi et les talons.

Un antérieur d'un cheval de selle, diagnostiqué naviculaire, après déferrage. Les barres sont partout, la fourchette est pourrie, les talons sont beaucoup trop hauts et pliés vers l'avant

Un postérieur d'une jument de selle après déferrage. Les barres couvrent la sole, les talons ne sont pas de même hauteur et enroulés vers la fourchette, le pied est très contracté, la corne est enflammée (couleur orange = pus)

Fourbure chronique, pieds plats. A cause des barres couchées, la sole ne peut pas se développer en dessous et reste trop fine.

Un antérieur d'un trotteur, ferré pendant des années. Le sabot est extrement contracté (serré)

Un antérieur d'un cheval fourbu (cela n'est pas le parage Strasser). La sole est plate au lieu d'être concave, la fourchette est glissée sur la sole, vers l'avant, la connexion lamellaire est étirée et endommagée, on voit les lamelles noirs. La sole est enflammée et présente des hémathomes

Hémathomes et inflammation, visibles sur la sole

Dans un sabot sain, la concavité de la sole reste présente entre les parages, naturellement.

5. Sabot vu des glomes

Quand on regarde les sabots du côté glomes, on peut observer que dans un sabot sain les glomes sont bien ouverts et développés, la fourchette qui part des glomes est large et les talons sont de même hauteur que la fourchette (+/- 3 cm à partir de la ligne des poils). L'ensemble est harmonieux et symétrique, c.a.d. que les parois et les cartilages sont de même hauteur des deux cotés. La ligne des poils est droite et la peau est saine. La forme du sabot est conique (la sole est plus grande en diamètre que la couronne)

Un antérieur sain d'un cheval croisé Frison

Un antérieur sain d'un petit cheval ONC

Un antérieur d'un trotteur extrêmement contracté: le diamètre de la couronne est plus large que le diamètre de la sole, la paroi est inclinée vers l'intérieur et cela devrait être l'inverse

Un antérieur d'un trotteur fortement déformé

Un postérieur sain d'un poney shetland

Un antérieur sain d'un Quarter

Un antérieur d'un poney ONC fourbu. Les talons sont très hauts, les glomes sont serrés, la fourchette est en mauvais état et la peau présente des crôutes et des blessures. Les cartilages sont remontés

Un antérieur d'un cheval Espagnol négligé ou pas parré correctement pendant longtemps. Les talons et les barres sont très hauts

Voici une photo trouvée sur internet. A gauche le sabot d'un cheval diagnostiqué naviculaire: talons hauts, glomes en 'V', cartilages ressortis très haut. Ce sabot est très contracté, le mécanisme du sabot est fortement réduit ou absent. A droite un sabot sain et bien equilibré. Les glomes sont ouverts et bien développés.

 

 

Conclusion

 

La plupart de nos chevaux domestiques a de petites ou de grosses imperfections des pieds. Cela ne les empêche pas de vivre longtemps et d'être bien dans leurs sabots. Mais parfois ces petites imperfections ne sont pas à négliger, car à long terme elles peuvent devenir un problème. Les talons fuyants, la contraction, les barres trop hautes et autres déviations de la forme physiologiquement correcte, peuvent gravement diminuer le mécanisme du sabot, provoquer des abcès, de la sensibilité, des boiteries et autres pathologies.

 

Pour comprendre la cause et la gravité de chaque cas, n'hésitez pas en parler à votre podologue ou maréchal. Les sabots ne restent pas sans changement durant la vie de votre cheval, parfois il faut revoir et adapter la fréquence des parages, complémenter votre cheval avec des minéraux ou oligo-éléments, ou aménager votre paddock ou pâture autrement pour améliorer la santé des sabots de votre équidé.

 

 

Qui suis-je

 

Tanja Fomenkova, spécialiste des soins des sabots selon laméthode Strasser, diplomée par l' Institut de Pédicure Equin (Selle-en-Coglés, France). Je suis basée à Grez-Doiceau, Belgique.

 

Mon parcours vers le parage Strasser

Contact

 

T. 0032 490 646447

E. tanja.fomenkova@yahoo.com

W. www.podologie-equine.be

Copyright @ All rights reserved